Les actualités de la SMLH

La lettre du président de la République au général Gobilliard

Mon Général,

Au moment où vous allez quitter vos fonctions de président de la Société des membres de la Légion d'honneur, je veux vous exprimer tout à la fois mes remerciements et ma sympathie pour votre engagement personnel pendant ces neuf années au profit de vos sociétaires et au service du rayonnement de notre premier ordre national.

Grand maître de la Légion d'honneur, je suis particulièrement attentif à tous ce qui touche de près ou de loin notre premier ordre national.

La Légion d'honneur appartient à notre patrimoine national depuis plus de deux siècles. Née sur les ruines de la Révolution française et s'inspirant de I 'histoire des ordres de chevalerie, elle participe de notre société républicaine.

Le peuple français est sensible à l'idéal de grandeur de la Légion d'honneur, qu'incarne sa devise « honneur et patrie ». Il est attaché à notre premier ordre national et s'intéresse à ceux qui sont distingués.

La Légion d'honneur est également un ambassadeur de la France dans le monde entier. Obéissant, pour les personnalités étrangères, à des modalités d'attribution spécifiques, elle marque la vitalité des liens que nous entretenons avec nos partenaires étrangers. Elle constitue en outre un modèle pour de nombreuses décorations étrangères et apporte aux décorés une reconnaissance particulière dans de nombreux pays.

Malgré son ancrage bicentenaire et son rayonnement mondial, la Légion d'honneur est vulnérable : sa force tient avant tout de son image et son image de la qualité de ses membres.

C'est pourquoi, en ma qualité de grand maître de la Légion d'honneur, j'ai engagé une double révision de l'attribution de notre plus haute distinction nationale :

 - une réduction des effectifs d'abord. La Légion d'honneur doit être accordée avec mesure, dans un équilibre qui lui permette d'alimenter sa vitalité et de cultiver son prestige ;

 - un respect plus strict des critères d'attribution et de ses valeurs fondamentales ensuite. Ordre universel, la Légion d'honneur est décernée dans tout domaine d'activité, civil et militaire, sans distinction d'origine sociale ou de hiérarchie professionnelle. Elle a cette vertu républicaine de placer sur un pied d'égalité un soldat ou un écrivain, un chercheur et une infirmière, un bénévole d'association et un industriel. Seul le mérite doit être salué et celui-ci se mesure à l'aune de l'intérêt général. C'est l'engagement au bénéfice de leurs concitoyens et de notre pays, dans la durée, qui doit exclusivement caractériser les membres de la Légion d'honneur.

C'est dans ce contexte de réforme que je veux souligner l'importance que revêt l'action de la société des membres de la Légion d'honneur.

En premier lieu, je souhaite saluer votre mission d'entraide, cœur de votre action, et raison d'être de cette société, créée dans ce but il y a bientôt un siècle. Les évolutions de notre pays nous rappellent constamment la priorité à accorder à cette action, la première incontestablement. Je sais que, pour y faire face avec le succès dont il m'est rendu compte, vous vous appuyez sur un maillage de sections locales qui vous rend présents sur tout le territoire national, et même à l'étranger où vous bénéficiez de relais dans de nombreux pays amis.

Je veux, en second lieu, saluer les initiatives prise par de nombreuses sections locales pour renforcer le lien social et promouvoir les valeurs de la République partout sur le territoire national.

Par votre intermédiaire, je souhaite ainsi rendre hommage à cette somme d'engagements et de dévouements individuels que représente votre société.

Cette présidence, que vous quittez, je le sais, à regret en raison de vos statuts, vous aura permis de consolider encore davantage cette association, et de la transformer pour l'adapter à I 'environnement qui est le nôtre, en parfaite cohérence avec mes directives.

Vous allez maintenant pouvoir vous consacrer pleinement à votre belle famille qui occupe, je le sais, une place si importante pour vous.

Vous pouvez partir serein, fier du devoir accompli à la tête de la société des membres de la Légion d'honneur, comme ce fut déjà le cas tout au long de votre carrière sous les armes.

La Nation toute entière vous est reconnaissante de votre action et de votre dévouement.

Je vous prie d'agréer, Mon Général, l'expression de ma haute considération.

Le président de la République adresse un message au général Gobilliard

A l’occasion du Congrès de la SMLH qui se déroule les 16 et 17 mai à Toulouse, le président de la République a adressé un message au général Hervé Gobilliard afin de le remercier pour son engagement.... >

Congrès SMLH. Message du grand chancelier

Jacques Boudy, secrétaire général de la grande chancellerie de la Légion d’honneur, est intervenu lors du Congrès de la SMLH, à Toulouse, pour adresser au général Hervé Gobilliard un message du général Benoît Puga, grand chancelier. ... >

 
L'Honneur en action

Pour cette neuvième édition 2018, nous avons reçu de nombreux projets, tous d’une excellente qualité.

Cette année, 13 lauréats ont été retenus et 8 projets ont été labellisés. La remise des prix aura lieu le 12 décembre prochain à 17h à l’Institution Nationale des Invalides.

Tous les membres du jury tiennent à vous exprimer leurs sincères félicitations pour avoir élaboré ces beaux projets et vous remercient chaleureusement de votre remarquable engagement.

Le jury remercie très chaleureusement tous ceux qui n’ont pu être sélectionnés, pour avoir porté avec cœur et passion leurs projets.

UMIH

Le président de l'Union des métiers des industries de l'hôtellerie, Roland Héguy a reçu le 5 novembre, l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur qui lui a été remis par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en présence de Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel.

40

Alexandre Auguste Montellimard, chevalier de la Légion d’honneur et membre du comité de Saint-Etienne, a célébré le 18 octobre son centième anniversaire.

40

La section des Landes a organisé une conférence sur le bioterrorisme le 22 septembre dernier. Le conférencier était Serge Avignon, président de la section.

75012

La section organise deux conférences le jeudi 22 novembre à 17h : "L’Arc de Triomphe"  par le colonel Jean-Pierre Pacchiano et "Le divorce de Napoléon" par Maître Sylvain Degraces, avocat. Elles se dérouleront à la Maison de la vie associative et citoyenne, 181 avenue Daumesnil, 75012 Paris.

75017

Le mercredi 28 novembre, le colonel Agostini, chef d’état-major du général d’armée David Galtier, Inspecteur Général des Armées – Gendarmerie Nationale, donnera une conférence « Les valeurs de la gendarmerie » au siège du Souvenir Français (20 rue Eugène Flachat, 75017 Paris), à 18h. Cet événement est organisé à l’initiative de la section. Inscription par mail : smlhparis17@gmail.com.

Général Coppolani

Une messe sera célébrée le vendredi 26 octobre 2018 à 11 heures en la cathédrale Saint Louis des Invalides (75007) à l’intention du commissaire général de division Louise Coppolani, secrétaire général de la SMLH de 2002 à 2011, décédée le 8 septembre dernier.

DISPARITION

Ministre délégué aux anciens combattants de juin 2002 à mai 2007,  Hamlaoui Mekachera est décédé le 17 octobre.

Il était grand officier de la Légion d’honneur et membre de la section du Jura de la SMLH.

 

SMLH

La prochaine commission entraide et solidarité aura lieu le 19 novembre 2018 au siège de la SMLH.

Prix Nobel de physique

 L’Académie royale de Suède a attribué le 2 octobre le prix Nobel de physique à trois chercheurs. Parmi eux, le Français Gérard Mourou pour ses recherches sur les lasers qui ont permis de développer des outils utilisés dans l’industrie et la médecine. Gérard Mourou est chevalier de la Légion d’honneur.

TOUTES LES BREVES...


Nous sommes le 11-12-2018 et il est 10:13 - V2